Bienvenue

En principe les messes sont autorisées bientôt sous conditions !

Chères paroissiennes, chers paroissiens
Nous vivons depuis mi-mars une situation exceptionnelle qui dépasse tout ce que nous aurions pu imaginer. La prudence nous demande de respecter les décisions du Conseil fédéral qui prend les mesures indispensables à notre survie. Bien sûr notre liberté de mouvement est singulièrement restreinte, nous ne pouvons même plus approcher celles et ceux qui nous sont chers. Nos petits-enfants et nos enfants nous manquent, mai nous pouvons… et devons sortir nous aérer, parler avec la distance prescrite aux gens que nous rencontrons.
Notre reconnaissance à toutes les personnes qui ont œuvré pour notre bien et notre santé. Merci particulier dans notre paroisse aux Scouts Saint-Louis qui assurent le ravitaillement de personnes isolées et fragiles.

Le téléphone existe… n’attendez pas que d’autres vous appellent… appelez vos connaissances, amis ou pas, pour échanger quelques moments qui font du bien, autant à la personne appelée qu’à celle qui appelle.
Le confinement est en train d’être levé, mais avec prudence et beaucoup de prescriptions.

Concernant la date de reprise des messes, le Conseil fédéral l’a fixée au 28 mai 2020, vendredi avant Pentecôte. (décision du CF du 20.5.2020)

Dès cette date, il sera possible d’assister de nouveau à des célébrations, moyennant des mesures sévères et précises en ce qui concerne l’entrée et la sortie des églises, l’occupation des bancs, le déroulement de la communion, des quêtes, du geste de paix, etc…

Le Plan-cadre de protection de la Conférence des évêques suisses pour la célébration des messes publiques a été transmis aux curés et les célébrations ne pourront avoir lieu que si les prescriptions sont respectées à la lettre. Cela demande une grande organisation et un sens marqué des responsabilités. Il en est de même pour le déroulement des obsèques.
Voir le texte complet des directives.

Le conseil de paroisse pense bien à vous et vous encourage à garder le moral. Plus rien ne sera comme avant, il faudra apprendre à vivre avec ce virus, jusqu’à ce que la science nous fournisse un vaccin efficace.

En cas de besoin, n’hésitez pas à m’appeler personnellement
au 079 449 43 12 ou par WhatsApp ou SMS.

Jean Steiner, président de paroisse

 

Assemblée générale 2020 de la paroisse

L’AG 2020 était fixée au 30 juin 2020. La situation sanitaire actuelle ne permet pas de rassemblements de plus de 5 personnes. En conséquence, à situation exceptionnelle solution exceptionnelle: l’AG sera fixée dans la deuxième partie de l’année, selon les circonstances.

Méditation de l’Ascension – A ( Texte mis à disposition par l’Abbé Luc)
Références : Actes 1,1-11 ; Ps 46(47) ; Eph 1,17-23 ; Mt 28, 16-20

Mettons-nous à la place des premiers disciples. Ils se rappellent avec joie les années de la vie terrestre de Jésus. Ils se souviennent de sa prédication, puis de sa dernière semaine qui se termine par la crucifixion. Ils savourent les rencontres qu’ils ont eues avec lui quand il leur est apparu après sa Résurrection. Ils le voient toujours vivant et ressuscité comme il l’avait promis. Dans le sillage de l’Ascension, les disciples prennent conscience de l’absence physique définitive de leur Maître. Il disparaît à leurs regards. Il s’élève dans le ciel. Ils entendent des paroles qui leur disent « Pourquoi regardez-vous vers le ciel ? Allez plutôt dans le monde et témoignez de ce que vous vivez maintenant ». Voilà un départ qui crée une absence, mais qui est aussi rempli de promesses pour l’avenir. Ce départ de l’Ascension ouvre les portes d’une nouvelle forme de présence du Maître. Désormais, ce sont les disciples qui entrent en action, assurés du soutien invisible, mais bien réel, de Jésus Ressuscité, présent d’une façon mystérieuse.
Comment ont-ils réagi ?
Dans un premier temps d’appropriation de cette absence de Jésus, comme le raconte la première lecture, ils sont retournés au Cénacle ensemble pour méditer et découvrir le sens de cette absence qui les prenait au dépourvu. Devant l’ampleur d’une telle mission, Ils ont emprunté le chemin de la prière. Les Apôtres choisis par Jésus et les autres disciples dont plusieurs femmes se mettent en prière autour de Marie. Ainsi l’histoire du monde était suspendue non aux ambitions des hommes politiques, à la puissance des armées, à la splendeur de la culture, aux progrès des sciences, mais à ce petit groupe d’hommes et de femmes pauvres, enfermés dans le cénacle à Jérusalem.
Le deuxième temps d’appropriation de cette situation à nulle autre pareille sera vécu dix jours plus tard lorsque l’Esprit Saint se manifestera avec éclat forçant tout le monde à sortir du Cénacle et à annoncer que ce Jésus qui a été crucifié est ressuscité, qu’il est toujours vivant et qu’ils en sont les témoins.
La fête de l’Ascension nous ramène à la prise de conscience que nous sommes faits pour “monter”, pour aller au ciel avec le Christ. Non le ciel des buildings et des voyages dans l’espace mais dans la sphère de Dieu, dans un monde où il n’y a plus de mort ni de larmes. Toutefois on n’y va pas à n’importe quelles conditions. Le Christ n’a pu se laisser “emporter” là-haut que parce qu’il avait accompli la volonté de son Père, parce qu’il avait renoncé à ses vues personnelles pour se donner totalement au projet de salut des hommes. Il avait accepté pour cela de donner sa vie, et c’est parce qu’il avait aimé jusqu’à tout perdre et à en mourir que désormais, son Père lui donnait un être transfiguré, débarrassé des contraintes terrestres et capable de le rejoindre dans l’Amour Infini.
Mais ne nous précipitons pas : après le départ de leur Seigneur, les apôtres n’ont pas foncé pour accomplir leur mission car ils savaient très bien qu’ils en étaient incapables. Le Seigneur les avait prévenus : « Restez ici : je vais vous envoyer ce que mon Père a promis, la Force de Dieu, l’Esprit ». Et, sans savoir combien de temps ils allaient devoir attendre, mais groupés autour de Marie qui les gardait dans sa prière et sa confiance, ils prièrent, ils attendirent.
De l’Ascension jusqu’à la Pentecôte, les apôtres sont restés en prière. La première “neuvaine”. Nous pouvons les imiter. La mission est un don.


Nous vous recommandons de suivre les célébrations sur votre télévision, ordinateur, smartphone.

KTO:
https://www.ktotv.com/page/horaires-messe-semaine-sainte-en-direct

Eglise neuchâteloise:
https://www.cath-ne.ch/

Diocèse de Genéve, Vaud et Fribourg:
https://www.diocese-lgf.ch/accueil.html

France 2: messe
https://www.lejourduseigneur.com/nos-programmes/

Pour les  informations générales d’ordre religieux diffusées par le service d’information de l’église cantonale Neuchâtel , messes, etc.
allez sur le site: www.cath-ne.ch

WIFOI

WiFoi est le successeur de JubiNews. Il s’agit d’un agenda électronique
volontairement succinct, marquant juste les dates et les événements
importants et de portée cantonale. Les détails de chaque point
apparaîtront au fur et à mesure sur le site Internet de notre Eglise.
Restons branchés à notre Eglise !


Atteindre le prêtre d’urgence ?
Vous pouvez atteindre le curé Nicodème Mekongo en utilisant les numéros suivants:
032 740 17 32     ou     079 907  56 61

Secrétariat de la cure de Peseux

Mme Annarita Pecorelli est la secrétaire de la cure engagée par le conseil de paroisse. Elle est atteignable le jeudi matin et le vendredi matin de 8h à 12h – Horaire officiel d’ouverture du secrétariat.


Réservation de salles

Si vous souhaitez organiser une fête avec optimisme, vous pouvez effectuer auprès du secrétariat une réservation provisoire pour des dates dès juillet. Nous vous ferons signer un contrat qui ne vous engagera à rien tant que le Conseil fédéral n’aura pas donné le feu vert. Ce n’est qu’après cette décision que nous vous demanderons de verser le montant de la location. Une annulation en cas de non décision ou report à l’année prochaine se fera sans frais de votre part et de la nôtre.